L'elegance au masculin

Se vêtir suivant les standards ne doit pas être un dur labeur et un apprentisage douloureux. L'élégance classique n'est pas un carcan : c'est un ensemble de règles de bon sens pour vous simplifier la vie au jour le jour.

Pour se conformer aux normes d'élégance, nous préconisons trois règles : 

 

 

1. LA VESTE 

Quelque soit le modèle, on ne ferme strictement jamais le dernier bouton. C'est une pratique qui remonte à l'ancien temps et qu'on ne peut pas expliquer. Si le bouton est fermé, ce que l'on constate, c'est qu'il donne une allure etriquée.

Il est conseillé de la faire tailler sur mesure de manière à ne pas avoir de plis disgracieux ou au contraire d'avoir trop d'aisance. Il faudra penser à la correction des épaules plus ou moins hautes (nous sommes tous asymétriques), l'aisance de la manche ou encore le tombé des fentes du bas de dos. Il est important de toujours pouvoir porter sa veste fermée (même si l'usage moderne propose de la porter ouverte).

 

2. LES RICHELIEUS

Voici la catégorie de souliers de ville la plus importante. Il s'agit des souliers fermés à lacets, à ne pas confondre avec les derbys, la différence se fait au niveau du positionnement des lacets. Sur les richelieus, les oeillets des lacets sont réalisés directement sur la tige (qu'on appelle "empeigne"), alors que sur les derbys, une pièce de cuir est cousue à cet effet.

Bref, il est certain que le richelieu est le soulier le plus formel qui existe. Un élégant doit toujours avoir dans sa collection de souliers une majorité de richelieus. C'est le style de modèles qui s'accordent le mieux à un costume classique.

 

3. LE MANTEAU

Un manteau signe l'élégance de son porteur. Malheuresement délaissé ou inconsidéré, il n'est pas rare de voir des modèles défraîchis sur les épaules de certains messieurs.Il donne de l'allure, de la prestance, c'est un apparat très signifiant qui va jusqu'à marquer votre rang social.

Nous avons un faible pour le "trench-coat" qui est un classique parfaitement codifié d'après ces points d'intérêts militaires : les pattes d'épaules boutonnés, un grand col facilement relevable, un boutonnage croisé haut,  une forme ample et longue, une ceinture et des poches ventrales. Etant plutôt court, entre le genou et mi-cuisse, il permet de pouvoir s'asseoir sans gêne. On peut le porter en habillé comme pour des occasions moins conventionnelles.